Ad

Le millésime 2020 marque les 110 ans d’une des marques les plus anciennes et les plus passionnelles du marché. Et l’anniversaire est célébré par le lancement d’un feu d’artifice sur quatre roues particulièrement explosif. La GTA est de retour !


GTA, trois lettres dont la seule évocation fait vibrer les amoureux d’Alfa Romeo. Elles signifient « Gran Turismo Allegerita » (grand tourisme allégée) et ont été apposées pour la première fois sur une voiture entrée dans la légende : la Giulia Sprint GTA de 1965.

Cette année-là, Alfa Romeo donne naissance à l’une des plus grandes compétitrices de son histoire en remplaçant la carrosserie en acier de la Giulia Sprint GT par une carrosserie tout alu. Le poids passant de 950 à 745 kg, le A est pleinement justifié. Ce n’est pas tout : le moteur 1.500cc, développant 115 ch en configuration routière, est porté à 170 ch. Le résultat est une voiture qui remporte des centaines de victoires tant aux mains de pilotes officiels que de clients privés.

Renaissance

Depuis cette époque, GTA est le label de sportivité absolue d’une marque qui a pourtant déjà la sportivité inscrite dans son ADN. Seules les Alfa les plus puissantes et les plus rapides ont affiché ces lettres, et votre serviteur garde encore un souvenir ému des dernières GTA en date, les 156 et 147 du début des années 2000, dont le fabuleux moteur V6 était à la fois une sculpture, une cantatrice… et un fichu caractère !

Après un hiatus de 15 ans et à l’occasion de ses 110 ans, Alfa Romeo a décidé de rendre vie à cette prestigieuse lignée en créant une nouvelle GTA, qui respecte tous les codes de l’originelle.

La base est la Giulia, très largement saluée comme une authentique Alfa Romeo et comme la berline la plus sportive de sa catégorie. Plus précisément la Giulia Quadrifoglio. Elle aussi a été encensée par la critique pour la fougue de son moteur, ses aptitudes sportives hors norme mais surtout pour le plaisir intense et la passion qu’elle transmet à quiconque la pilote. Rien de moins que ce qu’on attend de la marque.

A cette base, les ingénieurs ont appliqué la recette GTA, à commencer par l’allègement. Parce que les réglementations internationales sont aujourd’hui ce qu’elles sont, une réduction de poids aussi spectaculaire qu’en 1965 n’est plus possible, mais grâce à une utilisation généreuse de carbone (notamment pour les coques de sièges avant), d’aluminium, de Lexan (matière utilisée en compétition) et d’autres matériaux composites, la Giulia GTA affiche un poids de 1.520 kg, soit 100 de moins que la Giulia Quadrifoglio.

540 chevaux

Vient ensuite la mécanique. Développant 510 ch dans la Giulia Quadrifoglio, le prodigieux V6 2,9 l biturbo est porté à 540 ch, et il expire désormais à travers un échappement à sortie centrale, spécialement développé par Akrapovič, spécialiste connu pour la sonorité pour le moins expressive de ses systèmes.

Puis les ingénieurs ont optimisé l’aérodynamisme de la voiture, au moyen d’un nouveau spoiler avant, d’un généreux aileron arrière, de jupes spécifiques et d’un système d’aérodynamique active issu de la Formule 1, créé en collaboration avec Sauber Engineering (l’entreprise se cachant derrière l’engagement d’Alfa Romeo en F1).

Enfin, la touche finale : l’ambiance intérieure. Alcantara omniprésent, inserts et sièges baquets en carbone, harnais de sécurité 6 points… La Giulia GTA transpire la sportivité jusque dans l’habitacle. Et si vous trouvez cela extrême, attendez la suite…

GTAm

Car Alfa Romeo a créé une version vraiment extrême : la GTAm. Celle-ci est plus légère encore, puisqu’elle est dépourvue de banquette arrière. A la place, on trouve des puits revêtus d’alcantara, dans lesquels prennent place deux casques et des extincteurs. Dans la GTAm, il n’y a pas non plus de panneaux de portes et les poignées sont remplacées par des sangles. Enfin, elle est équipée d’un arceau de sécurité. Une bête de course, homologuée pour la route !

Collector

La mauvaise nouvelle est que les Giulia GTA et GTAm ne seront produites, au total, qu’à cinq cents exemplaires, numérotés évidemment. Il s’agit donc d’un véritable collector qui aura d’autant plus de valeur qu’il sera accompagné d’une série d’« accessoires ». Car chaque acheteur recevra, en plus, un casque Bell en livrée spéciale GTA, une tenue de course complète (combi, gants, chaussures) Alpinestars, une housse Goodwool pour protéger la GTA et… un cours de pilotage à l’Alfa Romeo Driving Academy. Enfin, pour permettre aux heureux clients de faire de leur collector une pièce vraiment unique, le Centro Stile Alfa Romeo a développé pour les GTA et GTAm des livrées très spéciales, inspirées par celles des plus illustres GTA des années 60 et 70.

Les Alfa Romeo Giulia GTA et GTAm sont respectivement proposées à partir de 143.000 et 147.000 €, hors taxes.

Infos : www.gta.alfaromeo.com

Revivez aussi les 110 ans d’histoire d’Alfa Romeo grâce aux vidéos « Storie Alfa Romeo », disponibles sur la chaîne Youtube d’Alfa Romeo.

Members Only freelance reporter

Comments are closed.